Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elodie Cingal/ 06.33.55.39.43

  • : psy-conseil-divorce
  • psy-conseil-divorce
  • : En tant que psychologue psychothérapeute (N° ADELI 75 93 4781 8), j’ai eu l’occasion de travailler sur différents problèmes et différentes pathologies. Capable de m’intéresser à beaucoup de domaines, j’ai voulu créer un petit blog qui parle de la psychologie en générale et des sujets qui me tiennent à cœur à un moment donné. Téléphone : 06 33 55 39 43
  • Contact
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:58

Lou n’est pas une enfant conçue pour de bonnes raisons. Ces parents se sont mariés à 18 ans ; elle pour fuir son père maltraitant et lui pour obtenir son héritage en avance. Ils ne s’aiment pas mais jouent le jeu.

Val nait un an après le mariage. Un 2ème enfant est programmé pour tenter de sauver ce qui en peut être sauvé ! Lou nait. Elle est tout de suite la petite chose à papa. Il l’adore. Elle tombe malade à deux mois et se trouve hospitalisée durant un mois. C’est son père qui reste à l’hôpital. Lou a une relation privilégiée à son père pendant que Val est la préférée de sa mère.

Durant 2 ans et demi, ses parents se détestent de plus en plus jusqu’au jour où sa mère tombe amoureuse et quitte précipitamment son père pour aller s’installer à 300km.

Jusque là, Lou connait la vérité, celle des deux parents. C’est à partir de la séparation et du divorce que les choses se corsent !!

Durant l’enfance :

Version de la mère auprès de Lou: « J’ai quitté ton père parce que c’était un bon à rien, un coureur de jupon. J’étais une enfant quand je l’ai rencontrée et je ne pensais pas qu’il serait aussi mauvais. Il m’a fait beaucoup de mal. J’ai souffert le martyre avec lui ! J’ai déposé une plainte contre lui car je suis tombée sur lui en train de se faire masturber par toi dans le bain. Il était affreux. Il était cuisinier et sortait en boite et rentrait soul tôt le matin. Il vous a abandonnées, toi et ta sœur. Il ne prenait pas ses Droits de Visite et d’Hébergement au sérieux. Une fois, tu as fait une grosse fièvre à presque 40° et il t’a laissée à l’aéroport parce que ça le soulait !! On a du appeler ta grand-mère à Paris pour qu’elle vienne te chercher en urgence. Après cela, on ne l’a plus jamais revu ! Tant mieux pour toi ! Il n’a jamais payé de pension alimentaire. Il s’en foutait de vous ! » Et plus tard à l’adolescence « si tu continues comme cela, je vais t’envoyer chez ton père. Oui, je sais où il est et tu vas voir la vie de misère que tu vas vivre là-bas !! Il est incompétent, jenfoutiste, égoïste, incapable de s’occuper d’enfant. … »

Version du Père : Aucune puisque Lou n’a pas eu l’occasion de discuter de cela avec son père durant toute son enfance !

Ce que comprend Lou enfant : Lou n’a qu’une version dans laquelle tout est mélangé, le père et l’époux de sa mère. Elle se sent obligée d’adhérer à sa mère car elle vit chez celle-ci qui se présente en victime qui a horriblement souffert de son père. Elle est même reconnaissante à sa mère de l’avoir isolé de cette personne affreuse. Elle se sent sauvée des griffes d’un probable incestueux. Parce qu’elle a été l’enfant préféré de son père et que durant ses 3 premières années, elle a été essentiellement élevée par lui, elle a été abandonnée doublement. Sa mère continue d’avoir une relation particulière à sa grande sœur et son père « s’est tiré » ! Lou est donc seule et elle a peur de perdre le peu d’équilibre qu’elle trouve au sein du foyer maternel. Elle cherche désespérément l’amour de sa mère et aller chez son père semble pire !! Lou n’entend pas que sa mère est partie précipitamment avec un autre homme pour vivre à 300km. Elle ne se demande pas pourquoi la plainte n’a pas été instruite, ni pourquoi sa mère ne l’a jamais envoyé chez un psy pour comprendre le geste malheureux de son père dans le bain. Elle croit sa mère car elle n’a pas d’autres versions.  Elle croit sa mère car on ne lui a jamais dit qu’elle pouvait analyser la vie autrement. Elle applique le système de pensée qu’on lui a enseigné !

A 22 ans :

Quand Lou a 22 ans, elle décide de retrouver son père et de le rencontrer. Elle découvre que son père a un fils. Elle passe 2 jours avec lui et son frère. Elle entend enfin la version de son père.

Version du Père : « J’étais dans l’hôtellerie. C’est un milieu particulier. Jetais un coureur de jupon. Je sortais beaucoup après le travail. Je suis encore comme ça. J’ai trompé ta mère, j’ai trompé la mère de Théo (son demi-frère), je bois comme un trou en soirée. Mais j’ai toujours été un bon père. J’ai toujours été là pour toi, ta sœur et ton frère. Je suis inconsistant avec les femmes mais pas avec mes enfants. Quand ta mère est partie, je m’en foutais mais j’ai souffert la mort que VOUS, mes filles ne soyez plus là ! Votre mère a tout fait pour que je ne vous vois plus. Elle ne me laissait jamais vous appeler ni vous voir comme je le voulais. Un jour tu es venue en vacances à Paris où je travaillais et tu as fait une énorme fièvre. J’ai contacté ta mère pour qu’elle vous récupère plus tôt  car je ne pouvais pas m’occuper de vous à cause de mon travail. Je vous ai mis à l’aéroport pour prendre l’avion. Ta mère a inventé un abandon de ma part et je ne vous ai jamais revues. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé ! Elle  m’a même accusé d’inceste sur toi !! Tu te rends compte ? Ta mère a toujours joué les victimes, mais elle a aussi des choses à se reprocher. Elle n’est pas aussi vierge qu’elle le dit. D’ailleurs, je suis sur qu’elle ne vous a jamais remis les cadeaux que je vous envoyais pour noël et vos anniversaires !! Ta mère m’a trompé avec cet homme et elle m’a quitté pour lui. De toute façon, elle me reprochait d’être trop gentil. Elle aurait voulu que je la frappe comme votre beau-père !

et blabla bla sur ta mère et ceci cela sur ta mère »

Ce que comprend Lou à 22 ans : Lou ne croit pas son père et voit même en sa version une confirmation des attouchements puisque c’est lui qui a amené le sujet. Elle le déteste et se dit que sa mère a bien raison. Elle est choquée par les critiques envers sa mère, elle, la seule à l’élever avec son beau-père. Elle maudit l’homme et est bien contente qu’il n’ait pas été son père.  Elle se dit même que cet homme ne sait rien sur elle contrairement à son beau-père qui la connait (qui est pourtant violent)! Lou ne supporte pas les petits noms que son père utilise à son encontre. Son père lui parle comme s’ils ne s’étaient jamais quittés ! Elle ne veut plus jamais le voir ! Et elle applique sa volonté. Elle coupe à nouveau les ponts.

La bêtise du père : au lieu d’apprendre à connaitre sa fille, il critique sa mère. Or, la mère de Lou est la seule chose qu’elle a. Le père, tellement en souffrance du passé, veut aller trop vite et restituer une vérité que Lou n’est pas encore en mesure d’entendre. Il ne laisse pas le temps à Lou d’être curieuse et d’aller à son rythme. Son père lui fait violence et renforce le rejet de sa fille. Il espère que sa fille pourra adhérer à sa version, qu’elle sera capable de le réparer du mal fait par la situation. Or, Lou ne peut pas être empathique envers cet homme qui a été identifié comme un bourreau toute sa vie, pas encore ! Son père va également trop vite. Il se positionne d’emblée comme un père alors qu’il n’est pas identifié ainsi. N’oublions pas que Lou a un père, son beau-père ! La place est prise. Son père, lui, est un inconnu. La réalité veut qu’elle ne le connait pas. Elle est curieuse mais pas demandeuse d’un père !

Adulte :

Vers 33 ans, Lou reçoit un mail de son frère qui lui dit qu’il aimerait la rencontrer. Lou accepte car elle a gardé un excellent souvenir de ce petit bonhomme… qui d’ailleurs adorait son père ! Elle se dit également que ce garçon n’est pas responsable de l’infamie de son père.

Durant la rencontre, Lou est estomaqué de voir combien Théo, qui a 26 ans, aime son père et se sent complice de lui. Il parle de son père en de vrais termes : « C’est un fêtard. Il est irresponsable souvent. Il m’a appris à conduire à 14 ans, ce qui rendait ma mère folle. Mais, quel souvenir ! Quand mes parents ont divorcé parce que mon père sortait trop et la trompait, j’ai été pendant un temps en résidence exclusive chez ma mère et mon père m’accueillait chaque fois qu’il ne travaillait pas (donc 2 jours par semaine). Quand ma mère a rencontré son mari actuel, je suis parti deux ans en résidence exclusive chez mon père et j’allais voir ma mère quand je le souhaitais, c’était génial. J’adore mon père. C’est vrai qu’il est panier percé et que je ne peux pas compter sur lui financièrement et qu’il n’a pas aidé ma mère, mais c’est mon papa ».

Suite à cette rencontre, Lou se pose 10000 questions sur cet homme et elle veut revoir son père. Elle est plus mure et elle connait mieux la vie.

Elle prend le train et va lui rendre visite durant deux jours toute, seule.

 

Ce que découvre Lou adulte : Lou a découvert qu’en effet son père est un fêtard, panier percé et « queutard ». Le père s’en vante même, ce qui l’irrite au plus haut point. Mais, elle a découvert grâce à son frère qui a eu ce père, que c’est une belle personne. Son père n’a jamais été violent, ni négligent. Son père est mauvais mari mais un père satisfaisant. Il sait se rendre disponible pour ses enfants. Il déborde d’amour. Elle a compris qu’elle n’avait eu qu’un son de cloche, celui de sa mère et qu’à 22 ans, elle a écouté et regardé cet homme à travers le prisme de celle-ci. Elle a compris que son père, aussi farfelu qu’il soit, aurait pu avoir une place de père et aurait pu lui apporter tout un amour et un univers auquel elle n’a pas eu le droit parce que sa mère en a décidé ainsi ! Elle a pu discuter ouvertement des attouchements et constater que c’était bien des mensonges. Lou avait commencé une thérapie à 20 ans pour essayer de comprendre les conséquences que ces attouchements ont pu avoir sur elle. Mais, c’était inutile, elle ne présentait aucun symptôme d’enfant abusé ! Elle a toujours eu le sentiment que cette histoire ne lui appartenait pas ! Elle a pu également se restituer une partie de sa famille, ses oncles et tantes, ses cousins. Elle a compris qu’elle était passée à coté d’une 20ne de cousins de son âge ! Elle a découvert en recoupant des infos avec son père que sa mère avait subi de l’inceste et qu’elle avait tenté de le cacher à tout le monde, mais surtout à elle-même. Elle a compris pourquoi sa mère accusait son père mais aussi pourquoi elle avait toujours insinué que son beau-père pouvait être  dangereux pour sa sœur et elle.

Lou a compris qu’elle devait analyser avec  un regard d’adulte la situation de ses parents. Elle a remis l’histoire dans son temps, les années 70. Elle a replacé les éléments d’histoires familiales de chacun de ses parents. Mais surtout elle a choisi en adulte de ne plus être instrumentalisé et donc de décider d’une version intermédiaire qui serait acceptable à ses yeux ! Elle a repris le contrôle sur son histoire.

Aujourd’hui : Lou ne parle plus à sa mère, non pas à cause de ses mensonges mais parce que sa mère est devenue une personne méchante au fur et à mesure qu’elle avançait dans la vie. Elle n’est pas parvenue à créer un lien avec son père car ils sont trop différents. Elle regrette de ne jamais avoir pu dire « Papa », de ne pas s’identifier comme l’enfant d’un père. Elle sent bien que quelque chose a manqué et manquera toujours. Elle se demande même si son non-désir d’enfant ne vient pas du fait qu’elle a été amputée d’un père, même queutard, même panier percé et même fêtard !!  Elle se sent totalement déracinée et comprend enfin qu’elle va devoir créer des racines à partir de son âge adulte. Elle peut enfin accepter de rentrer dans une relation engagée car elle sait d’où elle vient !

Elle ne parle pas en de mauvais terme de son père. Elle est consciente qu’elle est passée à coté de lui et qu’elle en a perdu ! Elle est restée en contact avec son frère, ce qui lui permet de rester prêt de son père sans avoir à le confronter. Lou trouve dommage qu’ils soient si différents et elle est consciente que c’est l’homme d’aujourd’hui qu’elle n’aime pas, pas celui qui n’a pas pu s’occuper d’elle ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Elodie CINGAL - dans Séparation - divorce
commenter cet article

commentaires

Bourgade 19/04/2012 08:04

C est exactement mon histoire et la difficulté à se construire est toujours d actualité à 31 ans.