Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elodie Cingal/ 06.33.55.39.43

  • : psy-conseil-divorce
  • psy-conseil-divorce
  • : En tant que psychologue psychothérapeute (N° ADELI 75 93 4781 8), j’ai eu l’occasion de travailler sur différents problèmes et différentes pathologies. Capable de m’intéresser à beaucoup de domaines, j’ai voulu créer un petit blog qui parle de la psychologie en générale et des sujets qui me tiennent à cœur à un moment donné. Téléphone : 06 33 55 39 43
  • Contact
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 09:21

 

Je nommerai dans tous les exemples les individus par Camille et Sacha, des prénoms mixtes, car il n’est nullement questions ici de préférences sexuelles Les conseils doivent pouvoir s’appliquer tant à la femme/ mère qu’à l’homme/ père. Le genre sexuel nous laisse indifférent. Tout sera donc rédigé au masculin afin d’éviter toute tentative d’appropriation par l’un ou l’autre des groupes.

Dans toutes les histoires Camille sera le plus fort et Sacha le plus faible. 

 

Histoire 1 : Camille vole progressivement les bibelots de valeurs afin de ne pas avoir à répartir les biens auprès du JAF

Histoire 2 :Camille et Sacha ne parviennent plus à communiquer et les enfants ont tout pouvoir sur chacun des parents

Histoire 3 :  Camille a les enfants en Résidence Exclusive et refuse de donner des affaires pour les enfants ou jettent ceux qui viennent de chez Sacha


Camille vole progressivement les bibelots de valeurs afin de ne pas avoir à répartir les biens auprès du JAF

Camille et Sacha ont tous les deux un emploi très rémunérateur et ont bien acquis durant le mariage. Camille est très matérialiste et dans son projet de divorce, seul les biens le préoccupent.

Sacha constate un jour que certains bibelots de valeur, de taille discrète ont disparu de l’appartement. Il ne reste aujourd’hui plus de trace des achats ou des cadeaux reçus en commun ou individuellement durant le mariage. Il ne peut donc plus en réclamer la moitié.

Sacha panique et vient chercher conseil.

Il confie son inquiétude à rentrer chez lui et voir l’appartement vidé de certains meubles et bibelots.

Le conseil : faire venir un huissier qui constatera la présence des objets présents dans l’appartement.

Si la relation entre les deux individus est suffisamment consensuelle, cette visite peut se faire avec l’accord des deux.

Sinon, comme dans le cas présent, il s’agit de faire venir l’huissier à un moment où l’autre sera absent. Le timing est donc crucial.

Il s’agira ensuite de bien savoir mettre en valeur certains éléments dans le rapport de l’huissier.

L’idée ici est de protéger Sacha mais aussi Camille. En effet, chacun sera alors dans l’obligation d’être honnête et juste dans l’existence de tel meuble ou bibelot. 

 

Camille et Sacha ne parviennent plus à communiquer et les enfants ont tout pouvoir sur chacun des parents


Camille et Sacha ont vécu un divorce conflictuel et ne se supportent plus aujourd’hui. Il ne leur a pas été possible de mettre en place une communication autour des enfants. Le couple n’a pas donné naissance à une équipe parentale.

Les enfants en sont les premières victimes. Ils deviennent trop vite adultes, sont pris en étau et ne savent plus comment obtenir des éléments nécessaires à leur quotidien.

Néanmoins, les enfants en tirent également un bénéfice, celui de contrôler la relation avec le parent avec lequel il est là maintenant.

Sacha refuse un privilège que Camille a accepté. Camille dispute l’enfant mais celui-ci dit que c’est Sacha qui le lui a demandé.

Comment faire ? Comment vérifier alors que les deux parents ne communiquent plus ?

Le Conseil : Acheter un simple cahier par enfant qui appartient à l’enfant et qui se ballade avec l’enfant chez l’un et l’autre des parents.

Ce cahier sert à informer l’autre parent de ce qu’il se passe chez l’un et l’autre.

Par exemple :

Cahier de Clara (3 ans):

12/10/2009 : Clara a vomi cette nuit. Elle allait mieux aujourd’hui mais à surveiller.

Elle m’a dit qu’elle aimerait faire de la natation. Je ne m’y oppose pas, et toi ?

19/10/2009 : Clara me dit qu’elle a le droit de se laver seule chez toi et elle refuse que je m’en charge. Je suis embêtée de la laisser faire. Elle ne se lave pas correctement, elle oublie de faire son visage, ses pieds…etc.

Clara a voulu prendre une poupée, penses à me la rendre à la prochaine visite.

 

Cahier de Théo (6 ans) :

12/10/2009 : Théo me dit  qu’il a le droit de manger 3 petits pain avec du Nutella + 3 chocós le matin avec son bol de chocolat chaud. Ne trouves tu pas que cela fait beaucoup pour un petit garçon de 6 ans qui a tendance à l’embonpoint ?

19/10/2009 : Oui pas de problème pour que Théo soit chez toi ce WE là pour qu’il aille à la fête de son copain. Mais, non pour l’échange du WE 1 avec le 2 du mois de décembre car j’ai déjà quelque choses de prévu.

J’ai constaté que Théo était très motivé par la lecture, c’est super. Pourrions-nous envisager une inscription à la bibliothèque.

Etc..

L’intérêt de ce cahier est :

l’enfant peut le lire et ce livre représente pour lui le maintien du lien avec ses deux parents. La séparation devient moins difficile puisque l’équipe parentale existe toujours.

cela empêche l’enfant de manipuler l’un et l’autre de ses parents puisqu’il sait- il en a la preuve car c’est écrit - que les parents se disent les choses le concernant.

les parents doivent conserver un ton neutre et non accusateur car ce livre restera une trace dans la vie de l’enfant. Ce livre permettra à cet enfant de vérifier à l’avenir qu’aucun parent ne s’est servi de lui.

Très souvent, après une année (un peu plus parfois), le lien oral entre les deux parents se restaure car à travers ce cahier, les angoisses diminuent et la confiance dans une équipe parentale se créé ou se restaure.

Ce cahier permet de donner du temps au deuil tout en permettant une éducation conjointe de l’enfant.

Bien évidement, certains parents s’y opposeront, souvent de peur d’être trop critiqué ou par rejet excessif de l’autre parent (mais dans ce cas, peu de choses peuvent améliorer cette absence de relation) mais il ne coute rien d’en faire la tentative.

 

Camille a les enfants en Résidence Exclusive et refuse de donner des affaires pour les enfants ou jettent ceux qui viennent de chez Sacha


Ne pas se battre et tout acheter en double. Si les finances ne le permettent pas allez sur des sites communautaires, beaucoup de gens aiment à aider les gens dans la difficulté en revendant leurs affaires ou même en les offrant.

Ne pas proposer aux enfants d’amener leurs jouets, vêtements ou objets chez Camille, c’est le mettre dans la situation où Camille les jettent à la poubelle ou les confisquent. Les enfants alors risquent de développer un rejet pour Sacha car il est celui qui amène chez Camille de l’animosité. Il s’agit de faciliter les relations entre Camille et les enfants même si Camille se débrouille pour tout salir. Les enfants prendront toujours parti pour le parent chez qui ils vivent car c’est la qualité de leur quotidien qui est en jeu.

Néanmoins, si l’enfant demande à Sacha de prendre un objet ou un jouet pour aller chez Camille car il veut apporter un peu de Sacha dans sa maison avec Camille, il faut accepter car l’enfant est en demande. Et cette demande vient cacher un manque. EN revanche, il s’agit d’accepter de risquer de ne plus jamais voir cet objet. Si celui-ci est un objet de valeur, il est possible de négocier avec l’enfant un autre objet moins précieux. L’enfant est capable de comprendre que certains objets doivent rester chez Sacha.

 

www.psy-conseil-divorce.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Elodie CINGAL - dans Séparation - divorce
commenter cet article

commentaires