Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elodie Cingal/ 06.33.55.39.43

  • : psy-conseil-divorce
  • psy-conseil-divorce
  • : En tant que psychologue psychothérapeute (N° ADELI 75 93 4781 8), j’ai eu l’occasion de travailler sur différents problèmes et différentes pathologies. Capable de m’intéresser à beaucoup de domaines, j’ai voulu créer un petit blog qui parle de la psychologie en générale et des sujets qui me tiennent à cœur à un moment donné. Téléphone : 06 33 55 39 43
  • Contact
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 10:58


Avant, il n’y avait que papa et maman, puis papa est devenu un parent seul et maman aussi. L’enfant a donc eu trois exemples de vie auquel il a du s’adapter. Il est donc important d’observer la qualité de la relation que maman et papa entretiennent aujourd’hui  pour pouvoir préparer son enfant à l’arrivée d’un(e) amoureux (se). L’enfant, alors qu’il voit ses parents continuer à se soutenir malgré la séparation, continue à s’identifier à ses deux parents et se sent en confiance pour parler de lui-même et de sa situation avec chacun d’eux. Il continue à avoir l’ensemble des compétences parentales.  Il est bon que l’enfant voie le respect, l’indulgence et l’affection que se partagent encore les parents autour de lui.

S’il existe un conflit entre les parents, l’enfant aura tendance à être pris dans un conflit de loyauté le privant ainsi d’amour spontané et lui donnant la responsabilité du parent auprès duquel il se sent loyal.  Un enfant tenu par la loyauté à l’un de ses parents ne pourra pas accueillir librement un(e) amoureux (se). Il risque de se sentir soit investi de la mission de faire échouer le nouveau couple pour protéger le parent en colère, soit de faire semblant d’apprécier le nouvel individu par loyauté pour ce parent. Dans les deux cas, il est difficile d’avoir accès aux sentiments sincères de l’enfant et de lui apporter soutien quant à ce 4ème changement dans sa vie.

Il est donc essentiel de se poser sur la relation entre les parents pour pouvoir bien poser l’arrivée d’un nouveau partenaire.

Dans tous les cas, il est important de dire à l’enfant que cet (te) ami(e) ne remplacera jamais papa/maman. La place de Papa/Maman n’est pas négociable. Même si l’autre parent est peu présent ou décédé, il ne faut jamais tenter un remplacement parental.

Dans le cas d’une séparation qui reste conflictuelle avec l’ex, il est essentiel de rassurer l’enfant sur le fait que cet (te) ami(e) ne viendra pas interférer dans sa relation à sa mère ou à son père.

 Ne jamais demander à un enfant de mentir à l’autre parent sur l’arrivée de cet (te) ami(e). Si, pour des raisons juridiques ou autre, l’autre parent ne doit pas apprendre cette nouvelle relation, alors l’enfant ne doit pas être mis au courant. L’enfant ne doit jamais être mis au centre des problèmes d’adultes, même à 16 ans. Un ado est un enfant, tout juste un début d’adulte et il est le votre. Ne jamais faire de secret avec son enfant.

Si les parents s’entendent bien, l’idéal est d’informer l’ex qu’un(e) ami(e) va être présenté(e). Celui-ci pourra alors autoriser, par un comportement ouvert, par la preuve que papa et maman se parlent encore et se permettent d’aimer ailleurs, l’enfant à accueillir cet (te) ami(e) ouvertement.

 

 

Sortie Février 2013 : "Ma famille recomposée" aux Editions Tournez la Page

Partager cet article

Repost 0
Published by psy-conseil-divorce.over-blog.com - dans Ma famille recomposée
commenter cet article

commentaires

sabine 03/02/2015 16:19

Je n'aurais jamais pensé que ce soit si difficile une famille recomposée...J'ai divorcé (divorce très long et conflictuel) et je vis en couple avec 4 de mes 6 enfants. Sur les 4 enfants vivant chez nous, les 3 ainées de 17, 14+14 sont en conflit avec leur beau-père. Cela devient invivable car se plaignent et relatent des faits hors contexte à leur sœur ainée de 25 ans qui attise le conflit. J'ai du mal à imposer leur beau-père car j'ai eu au départ la peur qu'elles me quittent. de plus mon compagnon est un homme très strict, mais juste et moi, trop cool. Pour mes ainées mon changement (j'essaie d'être moins cool) n'est pas naturel. Je ne sais plus comment faire, comment me comporter, si je dois une fois pour toute taper du poing sur la table et mettre le holà. J'ai l'impression d'avoir 5 de mes enfants contre nous... il n'y a que mon fils de 8 ans avec lequel tout se passe bien. que faire ? comment faire ?

Christina 28/08/2011 20:22


De beaux idéaux mais je me demande si vous êtes personnellement confrontée à cette situation de famille recomposée. Certains conseils me semblent impossibles à suivre...


psy-conseil-divorce.over-blog.com 29/08/2011 10:47



Bonjour, 


Je suis moi-même belle-mère de deux enfants de 6 et 8 ans depuis 5 ans! Parrallèlement, je reçois en consultation essentiellement des papas et des mamans séparés, dont bcp sont en recomposition!


Je choisis d'écrire dans un esprit positif afin de "tirer vers le haut". je pourrais ne faire que pointer les difficultés et effrayer, mais cela ne me semble pas constructif. 



kaci ferhat 22/06/2011 13:10


bonjour madamme je suis algerien j'ai un garçon age de 25 mois il est en bonne et parfaite sante et il a sa soeur qui a 09 mois mais le probleme il n'arrete pas d'etre jalous de sa soeur il la
frappe achaque fois qui'il a l'occasion sachez bien qu'il lui manque rien et il a tous qu'il veux, je ne sais quoi faire j'attend votre consiel merci d'avance.


Mamourou camara 22/06/2011 11:38


je suis malien et je viens de me marier avec une femme qui est trop stressante si je peux avoir vos conseils ça me fera plaisir merci
bonne journée