Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elodie Cingal/ 06.33.55.39.43

  • : psy-conseil-divorce
  • psy-conseil-divorce
  • : En tant que psychologue psychothérapeute (N° ADELI 75 93 4781 8), j’ai eu l’occasion de travailler sur différents problèmes et différentes pathologies. Capable de m’intéresser à beaucoup de domaines, j’ai voulu créer un petit blog qui parle de la psychologie en générale et des sujets qui me tiennent à cœur à un moment donné. Téléphone : 06 33 55 39 43
  • Contact
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 08:15

Se séparer, refaire sa vie, ne plus penser à son ex. Et un jour, la nouvelle tombe : il va être papa. La nouvelle vous perturbe, et c’est normal... Jusqu’à un certain point. La psychologue Élodie Cingal répond à nos questions

Vous n’y pensiez plus depuis belle lurette, votre ex fait partie de votre passé. Vous l’aviez presque effacé de votre mémoire. Pourtant la nouvelle tombe et vos émotions s’emballent. Votre ex va avoir un enfant. Non, vous n’êtes pas indifférente à la nouvelle. Est-ce un simple coup à l’ego ou le signe d'une blessure mal refermée ? Cela signifie-t-il que vous avez encore des sentiments pour lui ? La psychologue Élodie Cingal nous aide à y voir clair.

Lefigaro.fr/madame. - J'ai appris que mon ex allait être papa. Pourquoi est-ce une nouvelle qui me perturbe autant ?
Élodie Cingal. - Il s’agit d’un miroir qui vient déterminer où j’en suis, moi. Si j’ai refait ma vie et que je suis heureuse, ça me fait plaisir. Si je suis restée bloquée dans la haine et que je suis célibataire, ça me rappelle que je suis malheureuse. J’imagine une vie meilleure que la mienne, ce qui n’est pas forcément le cas.

L’impact provoqué est-il nécessairement le reflet de sentiments amoureux ?
Non, ça peut être tout simplement narcissique. Je ne me suis pas encore réparée et je regarde ce qui se passe chez l’autre. Cela peut aussi vouloir dire que je n’ai pas digéré quelque chose. Par exemple, je peux être en colère qu’il n’ait pas voulu d’enfant avec moi mais qu’il en veuille avec une autre. Cela réveille des peurs liées à ma propre maternité. Je remets en cause ma capacité d’éveiller le désir de faire un enfant chez l’autre.

Que faire pour passer à autre chose ?
Laisser le temps au temps. Se faire confiance et se répéter comme un mantra : « Il n’y a pas de vase communiquant entre ma vie et la vie de mon ex. Je suis la seule à construire mon bonheur ». S’il réussit mieux sa vie aujourd’hui, sans moi, ce n’est pas forcément de ma faute. Il arrive que deux très belles personnes se rassemblent en un couple et n’arrivent à faire émerger que le pire d’eux-mêmes. Il faut se répéter que c’est l’union qui ne marchait pas et non pas moi qui étais incompétente. Il faut surtout regarder ce que je peux faire pour être heureuse, aujourd’hui. Ce n’est pas parce qu’il attend un enfant que je ne vaux rien. Je suis responsable de mon présent, pas lui.

Et si la pilule ne passe pas ?
L’émotion n'est pas mauvaise en soi, il ne faut pas la rejetter par principe. Elle est même nécessaire, si elle reste proportionnelle. Que l’on en parle autour de soi pendant 3 ou 4 jours, d'accord, mais si au-delà de 15 jours, on en a parlé à toute ses copines et que la souffrance demeure, il faut chercher momentanément de l’aide. Si cette nouvelle fait mal au cœur trop longtemps et qu’elle est vécue comme une épreuve, il faut envisager d'en parler à un psy.

Par Mylène Bertaux | Le 22 octobre 2015

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/au-secours-mon-ex-va-etre-papa-221015-99003

Partager cet article

Repost 0
Published by Elodie CINGAL - dans Publications d'Elodie
commenter cet article

commentaires