Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elodie Cingal/ 06.33.55.39.43

  • : psy-conseil-divorce
  • psy-conseil-divorce
  • : En tant que psychologue psychothérapeute (N° ADELI 75 93 4781 8), j’ai eu l’occasion de travailler sur différents problèmes et différentes pathologies. Capable de m’intéresser à beaucoup de domaines, j’ai voulu créer un petit blog qui parle de la psychologie en générale et des sujets qui me tiennent à cœur à un moment donné. Téléphone : 06 33 55 39 43
  • Contact
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 07:31
Je n'aime pas son enfant !!
Quand on rencontre un amoureux qui a des enfants, on s’imagine toute une vie et une relation avec cet amoureux et avec son enfant. En fonction de ce que raconte l’amoureux, on imagine la personnalité de l’enfant. Or, un parent a toujours une image édulcorée de son enfant et il arrive que l’on soit déçu au moment de la rencontre et même surpris de ressentir une forme de rejet pour cet enfant.
  • L’enfant peut être envahissant et interférer dans la relation de couple. Il faut à l’adulte qui arrive dans cette relation beaucoup d’assurance et d’estime de soi pour réussir à se mettre de coté et laisser la relation à trois se transformer progressivement. Si l’adulte est fragile, il aura tendance à stigmatiser chez l’enfant son malaise et à le rendre responsable de ses difficultés. L’adulte aura tendance à prendre « en grippe » l’enfant, à l’observer à outrance afin de pouvoir le critiquer et le rendre responsable de ce que lui, l’adulte n’arrive pas soulager de ses angoisses. Par exemple, Pascal n’aime pas le petit Arthur car celui-ci est toujours là quand il vient à la maison. Pascal estime qu’Arthur a 8 ans et devrait pouvoir se mettre un peu de coté. Pascal se sent lésé, secondaire et ne supporte plus de ne pas pouvoir être seul avec son amoureuse. Pascal se met à critiquer Arthur. Il ne sait pas se débrouiller seul pour son âge. Il est maladroit. Il est envahissant. Il parle fort… Arthur a tous les défauts de la terre. Or, ici, Pascal cherche inconsciemment une réponse au fait qu’il se sent mal aimé par son amoureuse en présence d’Arthur. Son angoisse fait qu’il n’arrive pas à regarder Arthur pour qui il est mais plutôt pour ce que lui, en tant qu’adulte, trouve de place auprès de son amoureuse.
  • L’enfant a un comportement qui ne me plait pas ! Cela arrive. Tout comme on n’aime pas tout le monde, on n’est pas forcé d’aimer tous les enfants. Certains enfants ont la capacité à énerver plus que d’autre. Il s’agit alors de travailler EN DOUCEUR à tenter de modifier ce qui irrite le plus. Un enfant qui vous crie dans les oreilles, il suffit de lui dire encore et encore que cela vous fait mal et que cela vous rend agressif. On précise que l’enfant est sympa mais pas le fait de crier. On tente donc d’agir sur les détails les plus irritants, tout en distinguant l’enfant et sa personnalité de ce qu’il fait. Cet apprentissage finalement réussira à créer du lien et de l’affection entre l’adulte et l’enfant, sous condition évidement que l’adulte ne soit pas en permanence contredit par le parent de l’enfant. L’amoureux a le droit de dire ce qui dérange sa personne, mais pas de redéfinir des règles brutalement.
  • L’enfant a une personnalité qui ne me plait pas ! Cela arrive aussi et c’est plus compliqué !! Il n’y a pas d’affinité, pas de plaisir, que faire ? Ne pas se forcer. Rester correct mais faire très attention si l’enfant est pris dans une fratrie. L’enfant le verrait comme un rejet et du favoritisme. Souvent avec le temps, les liens se tissent et l’affection nait. C’est donc durant les 1er temps qu’il faudra être vigilent et discret par rapport aux frères et sœurs.

Quoiqu’il arrive et quelque soit les raisons, quand on n’aime pas un enfant, il s’agit de rester en retrait. Il ne faut pas commencer par investir l’enfant pour le laisser tomber derrière. Il ne faut pas se forcer. Cependant, il est avisé de proposer des activités avec l’enfant pour apprendre à le connaitre et peut être finir par l’aimer.

Enfin, quand un enfant comprend qu’il n’est pas apprécié, il tend à se faire plus collant ou plus agressif pour comprendre et pour se rassurer. Quelle que soit les réactions de l’adulte, irritées, désagréables, froides, distantes, fausses…. Il faut à tout prix donner à l’enfant une explication de cette réaction « je suis mal réveillé, c’est pour ça que je suis froid. Ce n’est pas de ta faute ! ». Et ce n’est pas de la faute de l’enfant si vous ne l’aimez pas, c’est une question d’incompatibilité. Alors, évitons de le lui faire porter.

Photo : http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.magrossesse.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2012%2F10%2FBB-.png&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.magrossesse.com%2Ffr%2Fnews%2Fbebe-enfant-news%2Fconcours-le-bebe-le-plus-vilain-de-annee-2800&h=309&w=320&tbnid=6a53Sd8zNQB11M%3A&docid=3HToWFGlcc4VRM&ei=tHa8VfSPAsnsUt_Tskg&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=14282&page=1&start=0&ndsp=53&ved=0CDAQrQMwBWoVChMI9LmS0q-HxwIVSbYUCh3fqQwJ

Partager cet article

Repost 0
Published by Elodie CINGAL - dans Ma famille recomposée
commenter cet article

commentaires