Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elodie Cingal/ 06.33.55.39.43

  • : psy-conseil-divorce
  • psy-conseil-divorce
  • : En tant que psychologue psychothérapeute (N° ADELI 75 93 4781 8), j’ai eu l’occasion de travailler sur différents problèmes et différentes pathologies. Capable de m’intéresser à beaucoup de domaines, j’ai voulu créer un petit blog qui parle de la psychologie en générale et des sujets qui me tiennent à cœur à un moment donné. Téléphone : 06 33 55 39 43
  • Contact
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:15
Et l’ex, qui doit lui annoncer qu’on recompose sa famille ?

Malheureusement, lorsque l’on recompose sa famille, on ne peut faire abstraction de l’ex. On le voudrait bien !! On ne s’est pas séparé pour devoir encore faire en fonction de lui/elle !! Et pourtant, si !

L’ex est incontournable pour permettre une recomposition familiale. Il est celui qui autorisera votre enfant à accepter ce nouvel amoureux. Il est celui qui peut instrumentaliser votre enfant contre la recomposition. Il s’agit donc de l’informer vous-même !

L'enfant n'est pas un messager !

Informer votre ex, le parent de votre enfant, que vous avez rencontré quelqu’un n’est pas le rôle de votre enfant. En disant à son père/ sa mère que la famille se recompose, vous prenez le risque de lui imposer de gérer la surprise, la souffrance, la colère, et parfois même le dégout de l’autre parent. L’enfant se trouve encore pris dans un conflit de loyauté. Il peut même entendre le message que cette nouvelle union n’est pas acceptable. En parlant directement avec l’ex, vous évitez à votre enfant de subir les réactions de l’autre parent. Ainsi, l’enfant est protégé et l’apparition d’un conflit de loyauté moindre.

En parlant directement à l’autre parent, vous allez évidement subir un lot de questions. Depuis combien de temps le connais-tu ? Est-ce sérieux ? Quels sont vos projets ? Quel est son métier ? Bref, vous allez avoir l’impression de parler avec vos parents il y a quelques années. Ce n’est pas bien grave mais surtout c’est normal. Le parent absent a besoin également d’être rassuré sur le fait que votre enfant, son enfant, sera en de bonnes mains avec un projet sérieux. L’amour rend aveugle et il a besoin de s’assurer que vous ne l’êtes pas. Votre rôle sera de répondre à certaines questions et d’en refuser d’autres. Toutes questions intimes seront rabrouées. Et toutes questions relatives aux enfants auront votre attention. Evidement, si vous imposez à votre enfant un futur beau-parent rencontré il y a deux mois, vous risquez d’avoir une réaction vive de la part de votre ex, … et il aura raison !

Il existe, bien sur, le cas où l’ex n’arrive pas faire le deuil de vous et de votre ancienne relation. C’est l’occasion de l’aider dans ce processus en le mettant face à la réalité de votre nouvelle relation. Surtout, dans ce contexte, c’est primordial que ce ne soit pas l’enfant qui informe ce parent triste. Il devra porter la douleur de son parent et gérer le stress lié.

Enfin, tout simplement, c’est respecter le père et l’ex. L’ex n’a pas toujours été un ex et il est celui que vous avez, un temps, suffisamment aimé pour lui faire un enfant.

L’annonce à l’ex est incontournable et très inconfortable. Il suffit de la remettre à sa place. C’est juste un mauvais moment à passer, plus ou moins court, plus ou moins conflictuel, plus ou moins douloureux. Mais, il est porteur d’une meilleure qualité de vie !

Photo : http://www.vaulxfilmcourt.com/court-metrage-alter-ego.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Elodie CINGAL - dans Ma famille recomposée
commenter cet article

commentaires